Remontage du châssis, début de la peinture, commandes et autres

Souvenez-vous. La partie avant du capot avait été sablée par Eric Heinrich. Cependant les lamelles métalliques formant la grille de la calandre n’avaient été faites que légèrement au vu de leur finesse, donc de leur fragilité.  J’ai pu rentrer ce capot dans la microbilleuse et en faisant de la contorsion avec le pistolet ai ramené les lamelles complètement à nu.

Image0006

Sur ce même capot, le ressort de la pièce servant à « attacher » un des attache-capot était cassé. Il a fallu le refaire. Pour ça il a été utilisé un ressort de lanceur de moteur de bateau. Sur les deux photos ci-dessous, la pièce d’origine.

Image0002                         Image0003

Les deux suivantes montrent la pièce avec le ressort refait.

Image0004                           Image0005

Une fois ceci fait, le 11 mars j’ai mis le capot et les quatre ailes dans ma voiture pour les stocker chez moi, dans l’attente de les amener chez le carrossier-peintre.

J’ai ensuite fini de microbiller les arceaux de capote qui ne l’étaient pas encore. Nous avons ensuite repositionner ces arceaux sur la coque pour voir s’ils tombaient bien. Ce ne fut pas tout à fait le cas. René m’expliqua que vu que la coque n’était plus actuellement maintenue au châssis et calée dessus, il n’était pas étonnant que nous ayons une configuration différente.

Il a donc joué sur les arceaux directement en les courbant sur son genoux ou en les serrant dans un étau pour en modifier la forme.

P1040229

Au final, les arceaux vinrent reposer correctement là où ils le devaient mais furent trop bombés. Cette fois, c’est l’écartement entre les deux montants de la voiture qu’il modifia en mettant en œuvre le dispositif en photo ci-dessous. En actionnant la pompe, la mâchoire s’ouvre progressivement et, la cale en bois aidant, les montants de l’auto s’écartent peu à peu. Il fallu, après ça, encore « débomber » un peu les arceaux pour qu’ils s’ajustent correctement en largeur.

240                                      241

Les arceaux et d’autres pièces métalliques liées à la capote ou à l’habitacle vont maintenant pouvoir partir chez le carrossier pour rejoindre les jantes et le porte-bagage emmenés le 14 février et qui, depuis, attendent la fin du lot pour recevoir la même teinte.

Si la capote est liée aux arceaux elle vient se fixer sur deux pièces de bois, à l’avant et à l’arrière. J’ai ainsi acheté ces deux pièces chez Topolino Casagrande en Suisse pour remplacer les anciens bois pleins de trous d’anciens clous et vis. Le nouveau bois avant n’est pas du tout de la bonne dimension. Nous le laissons donc de côté avant que je ne le ramène chez le vendeur lors de mon prochain passage en Suisse.

Le bois arrière convient mais rentre mal dans son logement fait d’une tôle repliée. Il faut dire que cet endroit a lui aussi été « mamaillé » comme dirait René. Ce terme du patois local signifie quelque chose qui a été « bricolé » dans un sens péjoratif. Il me fait penser à « maillé », mot du sud du Jura signifiant tordu. Je fais part de cette proximité terminologique à René qui confirme que tordu peut aussi être appliqué au bricolage – « mamaillage ».

En l’occurrence, ici la carrosserie, sur un des côtés du logement, a fait l’objet de soudures un peu grossières. Elles ont créé sur la face intérieure un éperon métallique empêchant au bois de bien se loger. Cette bosse va être retirée à la meuleuse. Le bois sera ensuite positionné mais ne parviendra pas à s’encastrer au fond du logement. Il faut donc le rentrer de force. Encore une fois les grands moyens sont employés. Coups de marteau avec cales contre le bois pour qu’il se fasse sa place dans son logement. Destiné à produire le même effet, le travail sera terminé avec des pinces spéciales qui positionneront, au fur et à mesure de leur serrage, le bois à sa place comme le montre les photos ci-dessous.

P1040238                                                  P1040237

La boulonnerie était partie au zingage fin février ou début mars. Nous l’attendions depuis pour que le châssis puisse commencer à être remonté. Le 1er avril elle est là et, lorsque je viens le 4, le châssis a commencé à reprendre forme.  On remarque par exemple très facilement la boite de vitesse.

P1040231                     P1040230

 

P1040232                         P1040239

 Pour poursuivre le remontage du châssis, il nous manque des pièces qu’il faut remplacer. Pour celles-ci et d’autres qui viendront plus tard dans la phase de remontage, René a fait une liste avec leurs références, à partir du stock présenté sur le site de la société 4A. J’ai ensuite fait la commande par internet. Quelques références étaient temporairement épuisées, je les ai commandé chez d’autres fournisseurs (Depann’auto et Rétropièces). Il y a pour presque 3000 € de commande.

Pour les garnitures de frein qui étaient momentanément indisponibles chez 4A, nous avons, chacun de notre côté agit, René et moi. Pour ma part, j’ai fait la commande chez Depann’auto et René a donné les mâchoires de frein pour que la garniture soient fixées dessus. Au retour de cette opération, les garnitures étaient collées sur les mâchoires pour un prix vraiment exorbitant : 325 € ! Toujours, de chez Depann’auto, nous avons reçu la ligne d’échappement, l’ancienne est complètement corrodée et présente plusiseurs trous.

325

les mâchoires de frein et leurs nouvelles garnitures

ligne d'échappement

ligne d’échappement

Me reste donc les garnitures que j’avais commandé. Je les garderai en stock ou les revendrai.

En repassant chez Topolino Casagrande, en Suisse, j’ai ramené le bois avant de fixation de capote précédemment acheté. L’avoir m’a été déduit de la facture des pièces nouvellement acquises :  un élément de tôlerie pour réparation du bas de porte droite (j’avais acheté le gauche à mon premier passage), des tirants de porte en cuir et leurs fixations, une petite tôle cache d’élément d’ouverture-fermeture de la porte, un contour chromé de planche de bord.

Tôles pour réparation de bas de portières

Tôles pour réparation de bas de portières

P1040281

Tirants de portières

contour de planche de bord

contour de planche de bord

 Le bois originel de fixation de capote sur l’avant sera reproduit par l’ex-beau-frère de mon ex entraîneur d’apnée et ami, Didier Zaenger.

Bois avant de fixation de la capote

Bois avant de fixation de la capote

 

Bois avant de fixation de la capote (de profil)

Bois avant de fixation de la capote (de profil)

Nous allons chez lui samedi  17 juin avec le bois originel, l’arceau de capote qu’il reçoit et le logement métallique dans lequel le bois est inséré. Nous pensions lui laisser afin qu’il prenne le temps de le réaliser. Mais, divine surprise, il le fait sur le champ en environ une heure de temps. Du beau travail dans un morceau de frène (comme le bois d’origine). Je repars donc avec.

le nouveau bois avant de la capote superposé de l'ancien.

le nouveau bois avant de la capote superposé de l’ancien

Pendant que nous attendons le retour définitif des roues (voir dans un prochain article leur histoire au long cours), les articles commandés sont arrivés tout fin mai. La suite du remontage du châssis peut se poursuivre. Pour cette étape, ce sont surtout des pièces liées au freinage qui sont arrivées :

FLEXIBLE DE FREIN longueur 420 mm, M Ø filetage 17.2 mm / M Ø filetage 17.2 mm
FLEXIBLE DE FREIN, Long. 550 mm, Ø filetages mâles 17.2 mm
MAITRE CYLINDRE DE FREIN Ø 19 mm, Raccord Ø 10, pas 125
NÉCESSAIRE SIMPLIFIÉ de CYLINDRE DE ROUE Ø 19 mm
SOUFFLET DE MAITRE CYLINDRE DE FREIN en caoutchouc
RESSORT DE RAPPEL DE MACHOIRES DE FREIN longueur 53 mm
CACHE ROTULE DE DIRECTION caoutchouc
AXE DE TRIANGLE + BAGUES bronze
AXE DE TRIANGLE COTE ROUE O 15 mm longueur 77.5 mm + 2 bagues bronze
BAGUE DE RESSORT O intérieur 15 mm O extérieur 18.3 mm longueur 38 mm bronze
AXE DE RESSORT O 15 mm longueur lisse 61 mm acier
SILENTBLOC DE SUSPENSION caoutchouc

Dans cette même commande, nous avons réceptionné d’autres pièces aux destinations diverses :

JOINT D ETANCHEITE DE BOUCHON O 27 mm O 35 mm cuivre
JOINT DE FEUX D AILE ARRIERE caoutchouc
JOINT DE SUPPORT DE PHARE caoutchouc
RETROVISEUR INTERIEUR BRAS LONG
PORTE LAMPE SYMETRIQUE MARCHAL ou CIBIE O 42 mm
SUPPORT DE PHARE occasion aluminium
JOINTS D AXE D ESSUIE GLACE + RONDELLES + ECROUS
GOUPILLE FENDUE O 1.6 longueur 46 mm
COUVRES PEDALES OVALES caoutchouc
SANGLE largeur 40 mm longueur 640 mm cuir tressé

Samedi 3 juin, j’aide René à remettre en place le pont arrière. Comme le châssis repose sur un établi improvisé et que les suspensions ne subissent aucune contraintes, elles ne remontent pas assez pour qu’il puisse mettre les boulons partout. Certains ont pu être déjà fixé et le pont est solidaire du reste. Attendons donc les roues  pour terminer !

Les voilà : 

P1040318

le 12 juin les roues sont montées

Les articles commandés ne sont pas tous dans le colis. Il en manque encore certains. Fin juin c’est encore le cas. La durite supérieure du radiateur, coudée, est bien là, mais sa configuration n’est pas la bonne. La longueur, le coude, le diamètre ne conviennent pas. Je vais relancer la société 4A pour obtenir les pièces manquantes et le remboursement de la durite.

Lorsque je reviens au garage le 23 juin, je microbille l’intérieur de la coque de deux phares achetés. Un de ceux d’origine (celui de droite) est en très mauvais état et une soudure sur une structure déjà fragile ne serait pas viable.

les phares montés sur la voiture avant restauration

les phares montés sur la voiture avant restauration

Les deux phares que j’ai acheté. Les anciens étaient chromés. Ceux-ci le seront-ils aussi ? J’hésite entre les remettre avec le même aspect que sur cette voiture ou peints. Sur toutes les photos de Simca 5 de l’époque ou restaurés, je ne vois que des phares peints, jamais chromés.

P1040340  P1040341

Il y a un anachronisme au niveau du revêtement caoutchouc du tunnel de transmission installé dans la voiture de mon grand-père. Il n’existait pas à l’achat de la voiture, il l’a installé plus tard. c’est évident au vu du logo  Simca 5 en place sur le revêtement du tunnel, celui-ci ne fait son apparition qu’en juin 1938.

logo Simca sur tunnel de transmission

logo Simca sur tunnel de transmission

 

Nous allons bientôt marquer une pause estivale dans les travaux. René sera en congés et moi aussi. Pendant ce temps, le carrossier et le sellier feront certainement des travaux.

La remorque sur laquelle la caisse est restée dans le garage depuis la séparation d’avec le châssis à l’automne dernier a d’ailleurs été sortie de l’atelier pour pouvoir emmener la voiture chez TSD.

P1040350

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Autoecole2000 |
Des trapp'r au TT 2016 |
Sportamoteurmngpi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En moto je sillonne les routes
| Coveringmatpeinturevoiture
| Décoration racing oldschool