Apprêtage et peinture

Les éléments de carrosserie de la voiture sont arrivés chez TSD en juillet 2017. La coque autoporteuse et les portes ont été sablé en septembre et, comme les autre éléments déjà microbillés, revêtues d’un apprêt phosphatant. Il est possible de souder par dessus ce produit destiné à stopper la progression de la rouille ; en outre il est facilement meulable.

La Simca a ensuite été remisé jusque en décembre 2017. Ont alors débuté tous les travaux de tôlerie et soudure, le remontage à blanc de tous les éléments (portes, ailes, etc.) sur l’ensemble chassîs – moteur. Cette opération était destinée à se rendre compte si tout les éléments s’emboitaient bien entre eux et se positionnaient correctement sur le châssis.

L’important et long travail de tôlerie fût suivi par des revêtements de différents types de mastic et de traitement adaptés, dont les phases de ponçage :

- un masticage alu

- un masticage standard

- un masticage de finition (vert) :

Sur l’aile ci-dessous, la pièce mastiquée est mise sous une lampe à infrarouge afin de sécher le mastic, en en faisant remonter à la surface le solvant et en l’évacuant ainsi.

P1040769

Sur la photo qui suit, on aperçoit d’autres parties de la voiture revêtues du mastic de finition.

préparation pour le passage du dernier mastic

préparation pour le passage du dernier mastic

- un dernier mastic, polyester pistolable (gris – blanc), donne un rendu plus tendu :

IMG_0852

Après chaque couche de mastic, il est nécessaire de poncer pour parvenir à un rendu de plus en plus lisse et égalisateur des surfaces. Le ponçage commencera avec du grain 80 pour, en dernier lieu, se faire au 400. Jérémie ne veut pas être plus précis dans la description des opérations d’apprêtage car il utilise certains tours de main spécifiques qu’il ne souhaite pas dévoiler.

Enfin, dernière étape, avant le passage en cabine de peinture,  la pose d’un apprêt polyuréthane garnissant gris sombre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le type de peinture employé pour l’intérieur et l’extérieur de la carrosserie appartient à la ligne RM BASF Graphite HD polyuréthane ; il s’agit d’un brillant direct gamme poids lourd. Le dessous est un Chassimix base époxy et anticorrosion, teinte spéciale châssis.
Au niveau des dessous d’aile, c’est un anti-gravillonnage lisse et non poreux qui a été utilisé. L’anti-gravillons n’existant pas à l’époque, mis en œuvre de cette manière il reste invisible. Ce ne sera finalement pas que l’intérieur des ailes qui aura reçu un anti-gravillonage lisse à effet « peau d’orange ». Mais c’est tout le bas de caisse qui aura été traité ainsi.
Mi octobre 2018, les éléments essentiels de la voiture ont revêtu leur teinte vert Tania qui a été très bien mis en oeuvre.
 IMG_2405     IMG_2411
  IMG_2746 IMG_2747
Un ou deux éléments relatifs à la mise en peinture viendront s’ajouter à cet article dans les semaines à venir

Publié dans : auto ancienne, blog Simca 5, Simca 5 |le 21 janvier, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Autoecole2000 |
Des trapp'r au TT 2016 |
Sportamoteurmngpi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | En moto je sillonne les routes
| Coveringmatpeinturevoiture
| Décoration racing oldschool